Carnaval avenchois

Dans la foulée des Brandons d’Yverdon la semaine dernière, on est allé ce dimanche à Avenches, ancienne cité romaine surtout connue aujourd’hui pour ses deux festivals (rock et opéra), et dont le carnaval tardif est aussi sympa, avec de nouvelles Guggen. Ci-dessous le traditionnel “morceau d’ensemble” regroupant toutes les Guggen (323 musiciens cette année).

Le week-end prochain, on sera de permanence à Berne, mais on va quand même essayer d’en profiter pour découvrir de nouveaux coins de la ville.

Les Brandons à Yverdon

On a passé la matinée de ce dimanche à Yverdon, ville thermale à l’extrémité ouest du lac de Neuchâtel (mais constituant le chef-lieu du Nord-vaudois), afin d’assister à une partie des Brandons, le carnaval local visant à chasser l’hiver (d’où sa date tardive). On y croise notamment des groupes de Guggenmusik, version locale (et costumée) des bandas.

On en a profité pour faire un détour au château de Grandson, lieu d’une des trois grandes victoires des troupes Confédérées contre celles du Duc de Bourgogne.

Photos sur la carte de Suisse, ou directement

ICI

Alors qu’on est passé sous la barre des 25 semaines restant en Suisse (dont 2-3 seront d’ailleurs passées à Paris pour trouver un point de chute), les week-ends à venir, avec le printemps, vont être à nouveau largement consacrés à explorer le pays. On a d’ores et déjà réservé les hôtels pour le week-end (4 jours) de Pâques, entre Lugano, Locarno et Bellinzona. Et le week-end prochain, on se refait normalement un carnaval de fin d’hiver, dans l’ancienne ville romaine d’Avenches.

Retour des Indes

Retour de 10 jours en Inde pour le mariage d’un ami. “Same, same but different” comme on dit là bas. Parmi les constantes : la capacité des Indiens à trouver des problèmes pratiques (et leurs solutions) là où il n’y en a pas, les klaxons, les saveurs, l’optimisme rafraîchissant de la population… Parmi les nouveautés : le clignotant pour indiquer qu’on tourne, les trottoirs à peu près propres, les mendiants moins nombreux (ou évacués en banlieue ?)…

On a profité de ces quelques jours pour visiter un gros morceau manqué il y a cinq ans : Amritsar, avec son Temple d’or (lieu le plus sacré des Sikhs) et sa cérémonie de fermeture de la frontière avec le Pakistan (pas de photos, elles ne rendaient vraiment pas terrible). Les photos sont en dernière position sous l’album Asie, ou directement

ICI

Entre deux

L’hiver cède doucement la place au printemps, on approche des six derniers mois à passer en Suisse. Car on est désormais fixé sur le retour à Paris à la fin de l’été.

En attendant, un tour à Berlin en janvier, dix jours en Inde pour le mariage d’un ami (et rattraper le principal “must see” manqué durant les quatre ans passés là bas, à savoir Amritsar) dans 8 jours. Côté Suisse, le WE de Pâques sera sans doute dans le Tessin, et il restera notamment Schaffhouse, et peut-être Coire, comme destination “must see”.

C’est calme…

… et pas grand chose de nouveau, méritant un billet dédié depuis début novembre :

  1. l’hiver s’est enfin installé, donc pas de nouvelles explorations urbaines ;
  2. enfin, pas tout l’hiver, puisque la neige se fait encore attendre, donc pas de teasers venus des hauteurs de Gstaad ou de Zermatt ;
  3. nouvelle direction au bureau impliquant de prendre de nouvelles marques, donc pas mal de boulot

En perspective cependant, cinq jours à Berlin pour le Nouvel An. On postera peut-être des billets quotidiens, mais il y aura en tout cas un billet de compte-rendu général, ainsi que la traditionnelle galerie photo.

Les perspectives de retour (temporaire) à Paris se précisent l’été prochain, on devrait en savoir plus d’ici 5-6 semaines au mieux. A tout hasard, on a déjà réservé le nom de domaine :

pana.me

(ce sera normalement un blog photo quasiment à 100%, en plus de l’archivage des anciennes déclinaisons indienne, sénégalaise et suisse du blog ; on a un gros projet photo en tête qui devrait facilement prendre les deux ans de séjours parisiens prévus)

Un coup de Saint Gall

Finalement, on s’est dit qu’il n’y avait pas de raison d’attendre le printemps prochain pour aller à Saint Gall. Départ matinal donc, pour être vers 11h dans la grande (75.000 habitants) ville de Suisse orientale, et l’une des grandes villes universitaires du pays (en économie notamment).

Le centre ville est assez petit, marqué par des balcons couverts et très ornementés au 1er étage de certaines maisons. Il s’organise autour de l’abbaye, aujourd’hui largement réquisitionné par les services cantonaux. On vient à Saint Gall surtout pour la magnifique bibliothèque baroque de cette abbaye, avec une collection de parchemins et livres impressionnantes en sus de l’architecture opulente du lieu. C’est là l’un des trois seuls sites urbains classés à l’Unesco en Suisse, avec la vieille ville de Berne et les châteaux de Bellinzona (qui devraient être au programme d’un des deux prochains week-ends). Les photos y sont malheureusement interdites ; raison de plus pour aller voir tout cela de ses propres yeux !

Pour le reste, la galerie Saint Gall est

ICI

Soleure d’hiver

On avait initialement prévu d’aller à Saint Gall ce week-end, dernière grande ville de Suisse encore inexplorée, mais finalement, on combinera cette ville plus tard, sur deux jours avec Appenzell, pour éviter les 6h de train pour 3h sur place.

Du coup, on a opté pour un tour rapide à Soleure, à 45 minutes de Berne en train régional, capitale du canton du même nom. L’influence française y est forte, la ville ayant été le lieu de résidence des Ambassadeurs de France de 1530 0 1792. On évoque notamment la ville la plus baroque du pays en termes d’architecture, et par ailleurs un bastion catholique dans un environnement plutôt protestant.

Les photos sont sur la carte de Suisse, ou directement

ICI

Zermatt

On a profité du beau temps de la dernière journée de la saison d’été du Cervin (Matterhorn en allemand) pour aller saluer le sommet le plus connu de Suisse (même s’il n’est que le septième plus haut du pays).

Vue impressionnante à 360 degrés depuis le glacier, même si c’est depuis la ville de Zermatt qu’on peut observer le profil si caractéristique du sommet.

Et après 3h de balade à 3.900 m d’altitude, les 2 h de VTT qui ont suivi ont été avalées en un temps record, oxygénation du sang aidant !

Photos (forcément un peu répétitives) sur l’album Suisse, ou directement

ICI

Un tour chez le glacier

Le dernier dimanche affichant un temps magnifique (pas comme celui annoncé pour demain : l’automne arrive !), on est parti en expédition sur le Glacier 3000, dans la région des Diablerets au-dessus de Gstaad. Le glacier forme le point de rencontre des cantons de Berne, de Vaud et du Valais, avec une vue splendide sur tout l’Oberland bernois, et portant jusqu’au massif du Mont Blanc d’un côté et, avec un peu d’imagination, la Jungfrau de l’autre.

Le trajet est assez long (2h30 de train plus 30 minutes de bus plus 15 minutes de téléphérique) mais en vaut la peine. Au retour, en attendant le train, un tour rapide sur la Promenade de Gstaad nous fait croiser environ 25% de Russes, 25% d’Emiratis et 25% d’Indiens, le reste étant très éclectique.

Les photos sont dans l’album Suisse (réarrangé), ou directement

ICI

Mi-temps

On apprend ce matin que la période d’expatriation, qui dure maintenant depuis sept ans, devrait faire une pause en septembre prochain. On est donc à la moitié (11,5 mois) du séjour en Suisse, avant un retour de (normalement) deux ans à Paris.

Promis, on va essayer de poster un peu plus d’articles de fond, en plus des galeries photos, pour cette deuxième partie !